Le petit Prince chez les magiciens de 4ème 5ème et 6ème primaire

Nous avons participé au concours lancé par Thomas Pesquet: inventer une nouvelle planète de l’histoire du Petit Prince. Nous avons décidé de l’illustrer (je téléchargerai les illustrations lundi) . Suite à ce travail, nous avons décidé de présenter un spectacle autour du Petit Prince à la Fancy-fair du 24 juin. Nous écrivons donc la suite du scénario. Voici le texte écrit par Nolan R. et retravaillé par la classe. Nous avons choisi celui-là pour le concours:

La planète Volcania

Le Petit Prince voyageait avec ses oies sauvages. Il volait d’une planète à l’autre. Soudain, il commença à avoir froid. Son corps frissonnait, ses mains tremblaient, sens dents claquaient. Alors il décida d’atterrir sur une nouvelle planète. Elle semblait tellement chaude avec ses belles couleurs rouges, jaunes, oranges, avec ses grands geysers bouillants, avec ses volcans de lave et de feu.  En descendant dans la vallée dorée, il toucha un arbre en forme de torche. Soudain, toutes les feuilles des arbres s’illuminèrent et grandirent. Tout le long du chemin, les torches s’allumèrent. De petits oiseaux rouges et noirs survolaient la vallée en crépitant. Caché derrière un arbre, le président de la planète observait le nouveau venu. Il avait la forme d’une allumette. Au-dessus de sa tête, il portait une couronne de feu .  Chaque fois qu’il se fâchait, ses cheveux se dressaient vers le ciel enflammés et flamboyants.

D’un pas militaire, énervé, le président s’approcha du Petit Prince. Il paraissait furieux.

– Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ? Pourquoi êtes-vous venus ?

– J’avais très froid ! Je … Je … suis venu pour me … me … réchauffer .

Le jeune garçon tremblait de peur. Il bégayait.  Le président attrapa violemment le Petit Prince par le poignet.

–  Direction le laboratoire pour faire quelques expériences avec la lave !

– Aïe ! vous me brûlez ! lâchez-moi sombre brute !

Le Petit Prince secoua son bras et souffla sur son poignet pour éteindre le feu et calmer la douleur.

-Je veux partir d’ici !

Le Petit Prince salua le président et rassembla ses oies sauvages. Il s’envola alors vers de nouvelles planètes.

 

 

Related Images:

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *